Abel Tasman Coast Track – Great Walk

18 novembre 2018
stillwell bay abel tasman

Lors de mon séjour en Nouvelle Zélande je voulais faire au moins une great walk! C’était ma première rando sur plusieurs jours en autonomie. J’ai choisi Abel Tasman Coast Track car elle est réputée « facile » et c’est la région la plus ensoleillée de Nouvelle Zélande!

  • Réservation

La réservation se fait sur le site du DOC. Pour information, si vous avez un WHV et qu’au moment de la rando cela fait plus de 6 mois que vous êtes en NZ vous pouvez profiter du tarif local! Attention on peut vous demander un justificatif prouvant les 6 mois. En pratique, lorsque vous réservez, indiquez que votre pays est la NZ (et non pas la France). Le tarif 2018 d’une nuit en hutte est de $38 ($75 pour les touristes ou en NZ depuis moins de 6 mois).

Vous devez avoir avec vous la réservation en papier (vous pouvez aller l’imprimer dans un i-site). Attention dans les huttes il n’y a ni électricité ni douche ni réchaud. C’est vraiment juste une « cabane » permettant de dormir sur un matelas et de faire du feu s’il fait froid.

  • Le parcours

  • Day 1 : Marahau à Anchorage

Après une petite visite au i-site de Motueka pour réserver le bus je me rends au départ de l’Abel Tasman Coast Track à Marahau. Je commence alors la rando à 11h. Le temps était légèrement nuageux au départ mais le ciel s’est dégagé ensuite. Même en hors saison on croise pas mal de randonneurs qui ne font qu’une partie de la great walk ou juste venu se promener sur la journée.

Cette première journée permet de s’arrêter sur pas mal de plages donc je vous conseille de la commencer un peu plus tôt pour pouvoir bien profiter! Le parcours est relativement facile, parfait pour une mise en jambe! Seule la fin sur des chemins un peu arides parait interminable 😥. Il est long de 12,4 km sans compter les petits détours plage. En général il faut descendre du chemin principal par un autre chemin court mais souvent abrupte! Vous trouverez facilement des toilettes et de l’eau (non potable).

Apple tree bay

Stillwell bay (une de mes préférées de la rando!)

A l’arrivée à Anchorage, la hutte est assez récente. Il y a des ports USB pour charger votre téléphone si besoin. En théorie il y a un peu de WIFI mais cela ne fonctionnait pas! Et comme j’en avais pas assez, j’ai poussé jusqu’à Te Pukatea bay! Après avoir déposé mon sac à dos dans la hutte je me sentais encore assez légère pour ce détour 😉.

Te Pukatea bay

  • Day 2 : Anchorage à Bark Bay

Avant de commencer la rando je m’étais dis « aller à chaque fois qu’il y a des options pour ne pas passer à marée basse je les prendrai pour voir un peu plus de choses ». Oui bon alors en fait après la première à porter mon sac j’ai changé d’avis 😅. J’ai donc attendu l’heure de marée basse pour commencer cette journée! D’ailleurs il vous faudra enlever vos chaussures et marcher sur pleins de coquillages (pas très agréable). Si vous avez la possibilité d’amener des chaussures pour aller dans l’eau et que vous avez les pieds sensibles, n’hésitez pas!

Anchorage à marée basse

Sandfly bay

Cette plage est souvent citée comme une des plus belles plages de Nouvelle Zélande, impossible pour moi de faire l’impasse! Je vous conseille de trouver un coin pour cacher votre sac car le chemin est très accidenté et pentu, voir cette plage ça se mérite!

Meadland beach bay

On sent que cette portion est déjà un peu moins empruntée, moins de toilettes et surtout d’eau! Quand j’ai vu que cette plage en avait je me suis arrêtée faire une petite pause 😊.

Bark bay

En arrivant à proximité de cette plage j’étais émerveillée par ces paysages si improbables en Nouvelle Zélande, je me suis sentie en Nouvelle Calédonie! Après avoir déposé mon sac je suis retournée profiter de cette superbe plage!

Durant cette journée on parcours 11,4km. Comme la veille le début de la journée était un peu couvert et le ciel bleu est apparu ensuite. La plupart des personnes que vous rencontrerez en hutte (ou sur le parcours pour ceux qui dorment en tente) vous accompagneront jusqu’au bout de la rando! C’est très sympa de retrouver les mêmes têtes sur tout le parcours!

  • Day 3 Bark Bay à Awaroa

Pour cette journée, prévoyais de partir avant la marée basse pour qu’elle soit présente à Onetahuti qui est à 4,6 km (1h45 d’après l’indication du DOC).

Tonga quarry

Après une bonne montée/descente vous arrivez sur cette plage. Et là l’attraction était : les weka! (Et leurs bébés). D’ailleurs ces oiseaux ne sont pas farouches du tout et très voleurs! Ils n’hésitent pas à aller fouiller dans votre sac à la recherche de nourriture (j’ai failli perdre mon sac avec mon pain 😅).

Onetahuti

En arrivant sur cette magnifique plage vous ne verrez pas tout de suite le panneau du track. Il est en fait tout au bout de la plage! Devant cette beauté et avec un super soleil j’en ai profité pour faire une pause pique nique 😍.

Awaroa

En fin de rando, l’arrivée sur Awaroa à marée basse est vraiment magique! Le bleu turquoise est vraiment impressionnant, digne des plus belles îles du Pacifique! Si vous en avez le courage il y a un café accessible sur le track (avec à manger) mais cela fait quand même un bon détour!

La journée complète fait 13,5km. La hutte possède une douche froide si vous cela vous tente!

  • Day 4 Awaroa à Whariwharangi

Le début de cette journée ne peut se faire officiellement qu’entre 1,5h avant et 2h après la marée basse. En arrivant la veille le DOC nous informe qu’on ne peut pas commencer le chemin direct avant 13h (alors que la marée basse est à 13h17) mais qu’en contournant un peu on peut commencer la journée vers midi. Vers 11h30 on a aperçu des randonneurs traverser dans l’autre sens. L’un d’entre nous avait des jumelles et nous a dit qu’ils n’avaient de l’eau que jusqu’au genou. On a donc tous pris le chemin de rando et effectivement la traversée s’est faite facilement.

En regardant le profil, on s’était tous dit « ça va aujourd’hui c’est plat ». Et ben pas vraiment! Après la traversée il y a une bonne montée à pic (au soleil), c’est je crois celle qui m’a le plus marquée!! A la fin il y a deux petits cols mais en réalité c’est assez facile. Ça monte doucement avec pas mal de faux plats pour se « reposer » un peu. Etant la journée la plus longue (16,9km) et commencée assez tard j’ai pas trop traîné pour arriver largement avant la nuit.

Totaranui

Arrivée dans ce petit village c’est assez éprouvant psychologiquement. Oui parce qu’ici il y a une route, des voitures qui retournent en ville, etc. C’est tentant de se dire « aller je demande à quelqu’un de me ramener ». Mais après une pause « eau » au camping j’ai continué tranquillement la marche. Pour la suite vous devrez dans un premier temps marcher sur la route (c’est pas très bien indiqué).

Ensuite vous commencerait à croiser des runneurs qui viennent s’exercer en milieu « trail ».

Anapai

J’ai quand même fait une mini pause à Anapai histoire de se ressourcer un peu!

Mutton Cove

Ensuite à Mutton Cove vous trouverez un camping avec toilettes et eau (hallelujah!). C’est ici (au bout de la plage) que vous pouvez entamer le détour pour aller à Separation Point et espérer voir quelques seals.

La hutte du soir est l’une des plus ancienne de Nouvelle Zélande. Elle est vraiment magnifique! Arrivant un peu tard un couple avait déjà allumé du feu pour réchauffer l’intérieur, un vrai plaisir! Il y a des chambres à l’étage qui profitent de la montée du la chaleur 😊.

  • Day 5 Whariwharangi à Wainui

Je pensais que cette matinée serait faite uniquement de forêt avec « rien à voir ». Et bien j’ai été très agréablement surprise par cette superbe vue!

J’avais mon bus prévu à 11h. Je suis arrivée avec un peu de marge pour être sûre. La rando était assez courte (5,7km). J’avais réservé jusqu’à Takaka uniquement et fait le reste en stop. Et heureusement car sur le parking en 45 minutes je n’ai vu personne repartir! Les randonneurs de la journée arrivaient mais personne ne repartait!

A Takaka j’ai finalement attendu seulement 10 minutes. Puis au croisement avec la route qui mène à Marahau seulement 2 minutes (la première voiture en fait).

  • Bilan personnel

Je suis vraiment très contente de m’être lancé ce défi! Cela n’a pas été tous les jours facile et j’étais bien contente de retrouver un lit (et une douche!!!) le dimanche soir en rentrant à Nelson. J’ai eu qu’une petite ampoule (due à un ongle mal coupé) donc pas grand chose niveau pied 😉. Par contre même si avec ma gourde lifestraw je peux prendre de l’eau de rivière j’ai été parfois en manque d’eau sur le parcours donc n’hésitez pas à prendre le contenu de deux gourde!

Clairement pour ceux qui sont des bons marcheurs vous pouvez largement mettre une journée de moins. Et si vous faites l’Abel Tasman Coast Track avec votre tente, même si vous n’êtes pas un super marcheur, répartissez mieux les stops nuit pour le faire en 3 nuits seulement.

Pour la période, j’ai vraiment eu un super temps mi-octobre. Il faisait un peu frais la nuit mais par contre il faisait déjà bien assez chaud la journée! Et avec le sac sur le dos je pense que ça aurait été beaucoup plus compliqué de le faire en été pour moi.  Certes il faisait un peu trop froid pour se baigner mais même en été la Nouvelle Zélande c’est un peu frais pour moi 😅.

  • Contenu de mon sac

Lors de la préparation de cette rando j’ai trouvé peu d’infos sur « quoi mettre dans son sac ». J’ai donc fait une petite liste pour vous mais aussi pour savoir si j’ai bien fait mon sac pour les prochaines fois 😉.

  • Nourriture

J’avais besoin de 3 repas par jour sur 4/5 jours donc 12 au total. J’avais pris :

– 2 noodles
– 1 banana bread
– 1 pain de mie
– 1 pot de beurre de cacahuète
– 3 barres énergétiques et 3 barres de céréales
– 3 gels énergétiques
– 1 boite de pringles
– 4 yaourt à boire
– 1 boite de maïs
– 1 boite de thon
– 1/2 paquet de crackers

  • Affaires personnelles

J’avais pris :

– 1 short
– 1 veste de survêtement
– 1 sac de couchage
– 1 petit oreiller
– 5 tee shirts
– 5 rechanges de sous-vêtements
– 1 pyjama
– Trousse de toilette (avec déo, lingette, brosse, élastique, savon écologique, baume du tigre, gel pour les mains, crème hydratante, du produit anti sandfly)
– 1 paire de claquette
– chargeur de téléphone
– réchaud
– 1 petite bonbonne de gaz
– 1 cuillère
– 1 couteau
– 2 petites serviettes
– 1 lampe de poche
– 1 gourde lifestraw
– appareil photo + objectif + gopro
– mes lunettes de soleil

J’avais pile poil ce qu’il fallait en nourriture! (bon ok il me restait un peu de beurre de cacahuète mais pas facile de finir le pot en 4 jours 😅)
Je n’ai utilisé que deux gels énergétiques

Il m’a gravement manqué un coupe ongle! Même si je n’avais pas les ongles des pieds longs un petit ajustement au niveau des frottements est toujours nécessaire!
J’aurais préféré avoir plus de barres énergétiques et moins de barres de céréales (elles ont un meilleur goût).
Mon sac était trop lourd! Peut-être investir dans le lyophilisé la prochaine fois! Et prendre un plus petit pot de beurre de cacahuète, ça pèse!

Bon clairement le chargeur téléphone ne m’a servi que la première nuit car hutte récente avec prise USB mais sinon pas d’utilité.

Vous aimerez aussi peut être

Commentaire

  • Reply Côte ouest de l'île du Sud et Arthur's Pass - Travel and run mercredi 28 novembre 2018 at 02:41

    […] ma rando dans Abel Tasman et ma journée dans la Golden bay je suis allée sur la West Coast. Ici clairement quand il fait un […]

  • Laisser un commentaire

    Mentions légales/Legal


    Politique de confidentialité/Privacy policy

    Politique de cookie/Cookie policy


    %d blogueurs aiment cette page :