2 jours sur la mini île de Malapascua

9 janvier 2019

Après Coron mon choix s’est porté vers les Visayas en commençant par Malapascua!

  • Accès à l’île

Je savais que mon transfert vers Malapascua allait être long! J’ai donc choisi un vol direct vers Cebu tôt le matin avec la compagnie Philippines Airlines. Attention pour les vols internes le bagage en soute inclus 10kg seulement! Ensuite il faut payer 200PHP par kilo supplémentaire. Je vous raconte pas le bazar à l’aéroport avec tout le monde essayant de mettre le maximum de poids dans son bagage à main…

Une fois arrivée à l’aéroport de Cebu j’ai du prendre un taxi vers la gare routière du Nord de la ville. Trajet de 30′ que j’ai payé 570PHP (pas sûre que ce soit le moins cher!). Ensuite j’ai pris un bus vers . Trajet de 5h payé 225PHP. Sachez que pour la traversée en bateau il faut ensuite minimum 15 personnes et qu’aucun bateau ne part avant. Les bateaux publiques partent jusqu’à 18h. Le trajet dure 30′ pour 100PHP.

  • Description

Malapascua est une toute petite île de 2,5km de long et 1km de large au Nord de l’île de Cebu. C’est ça qui m’a donné l’envie de la visiter, tout pouvoir faire à pied! Sachez qu’elle est surtout prisée des plongeurs donc la journée vous n’aurez pas tant que ça de touristes. Il n’y a pas de gestion des déchets sur l’île (ils doivent tout renvoyer sur Cébu) et personnellement mon hôtel refusait par ex que l’on amène des déchets de nourriture acheté à l’extérieur… J’ai choisi de rester à AABANA, un hôtel tenu par un allemand, pour 675PHP la nuit. C’est un peu plus loin à pied de la plage où le bateau arrive mais je n’ai pas regretté mon choix! L’hôtel est au calme sans le tourisme de masse…

  • Activités sur l’île

Clairement la grande attractivité de l’île c’est de plonger! Ayant quelques soucis d’oreilles je n’ai pas plongé moi-même. Je me suis contentée de me reposer au bord de la plage ou dans un hamac de l’hôtel.

Vous pouvez aussi aller vous balader dans le village, très typique des Philippines. La taille de l’île permet d’être rapidement à un spot de levé de soleil le main et à un spot de coucher de soleil le soir, c’est le top!

Information importante, il n’y a pas de distributeurs sur l’île. Seul un restaurant accepte de vous donner du cash en contre partie d’un paiement carte bancaire. Mais les frais sont importants!

  • Les dérives touristiques de l’île

Pour tout vous dire, Malapascua ça a été ma grosse déception des Philippines! En débarquant j’ai grandement déchantée par rapport à mes attentes. Ici vous trouverez des bars à touristes partout! Même si la vue est agréable ça dénature un peu les Philippines.

Des enfants viendront essayer de vous vendre des colliers et autres babioles. Mais surtout vous serez confrontés de plein fouet au tourisme sexuel du pays. En effet ici vous verrez se balader des vieux hommes « blancs » avec des prostituées et c’est tout à fait normal là bas! Que ce soit au petit dej de l’hôtel, au dîner dans un restaurant, ces clients un peu particuliers sont très bien accueillis. Les employés papotent et rigolent avec eux comme si de rien n’était 🙄

Et pour le bateau retour c’est un peu la grosse blague! Donc il faut attendre qu’il y ait 15 personnes. S’il n’y en a pas assez ils proposent de payer plus cher pour traverser plus vite. Mais au final cela ne prend pas beaucoup plus de temps à attendre donc je vous conseille de refuser. Par contre comme on était à marée basse on nous a fait monter dans une toute petite barque. Une fois installés on nous demande 20PHP. Et c’est qu’ensuite que j’ai compris. La barque nous fait faire 200m dans l’eau pour atteindre le bateau qui fait la traversée… Il faudra marcher un peu pour atteindre le parking des bus (il y a des toilettes un peu plus loin sur la route si besoin).

Vous aimerez aussi peut être

3 Commentaires

  • Reply Bohol et ses Chocolate Hills - Travel and run samedi 12 janvier 2019 at 11:39

    […] mes deux jours à Malapascua j’ai rejoins l’île de Bohol pour 3 nuits et plus précisément à […]

  • Reply AuroreVoyage vendredi 15 février 2019 at 10:30

    Ah mince, je n’ai pas du tout vu l’île comme ça. J’ai eu un véritable coup de cœur. Il y avait assez peu de monde, sauf sur la grande plage où il y a tous les clubs, et encore ! Pas vu de tourisme sexuel. Bon par contre c’est la blague pour repartir, vaut mieux pas être pressé en effet … Et on a fini par payer plus cher après pas mal d’attente, alors que des gens sont finalement arrivés; mais bon.
    On a eu une chambre à 1000 PHP chez abaana, et j’ai littéralement adoré cet endroit ! J’aurais voulu rester plus longtemps, mais on avait un avion à Cébu.
    C’est fou les ressentis quand même !

    • Reply Travelandrun samedi 16 février 2019 at 10:06

      Le tourisme sexuel faut observer car ils vont plutôt dans les endroits excentrés. Et elles sont habillées normalement 😉

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Mentions légales/Legal


    Politique de confidentialité/Privacy policy

    Politique de cookie/Cookie policy


    %d blogueurs aiment cette page :