Analyse de course par un kiné

31 décembre 2019

En rentrant de mon long périple il me tardait de me remettre à la course à pied! Mais ayant des problèmes de bassin liés à ça j’ai voulu faire les choses bien et j’ai réalisé une analyse de course (technique donc) par un professionnel, un kiné!

  • Une analyse de course, pour qui? pourquoi?

Evidemment sans grande surprise une analyse de course s’adresse aux coureurs à pied 🙂 . Mais plus précisément les consultations sont surtout dédiées :
– aux coureurs souhaitant avoir des conseils pour améliorer leur technique de course afin d’être plus performant
– aux coureurs ayant une blessure ou des douleurs et souhaitant comprendre ce qui provoque cela

Je fais personnellement partie du deuxième groupes! Aller chez l’ostéo remettre mon bassin en place c’est bien mais l’éviter se serait encore mieux! C’est pas une grosse blessure en soit mais une bonne gène qui peu de temps en temps apporter une petite douleur.

Personnellement j’ai pris rdv au cabinet Kine Boetie à Paris. Facilement accessible pour moi et prise de rdv sur doctolib, parfait! avec les bons mots clés dans votre moteur de recherche préféré vous trouverez sûrement d’autres adresses plus proches si celui-ci ne vous convient pas.

  • Déroulé d’une séance

Dans un premier temps vous aurez quelques explications sur la prise en compte la quantité maximale que votre corps peut supporter à un instant T (quantification du stress mécanique). Par ex si vous courez habituellement 1h et qu’un jour vous courez 2h vous risquez de faire ressortir des tensions/douleurs que vous n’aviez pas. Le but est de s’approcher de votre limite pour faire progresser votre corps sans jamais la dépasser. En effet, en s’approchant de la maximale votre corps va s’adapter, se muscler, évoluer afin de gérer au mieux vos prochains runs. Si par contre vous la dépassez, votre corps va devoir gérer les tensions/douleurs associés et vous allez légèrement régresser dans votre progression.

Ensuite vous serez inviter à courir sur un tapis avec vos chaussures habituelles dans un premier temps puis pieds-nus. Vous analyserez ensemble les vidéos obtenues lors des différentes étapes du test. Pour ma part j’ai compris quel était le problème de mon bassin, mes muscles fessiers ne sont pas assez forts pour soutenir mon bassin qui « s’écrase » à chaque pas. J’ai aussi constaté que, même pieds-nus, j’avais une attaque talon…

Enfin vous aurez quelques recommandations pour la suite! Tout d’abord un renforcement musculaire pour moi. Ensuite sans grande surprise on vous conseillera très probablement de passer au minimaliste afin de faire travailler correctement vos pieds, éviter l’impact de l’attaque talon en attaquant avant du pied. J’ai pu avoir quelques explications sur le critère de choix des chaussures : peu/pas de drop ; des chaussures souples (torsion avant et sur les côtés) ; arrière de la chaussure souple ; avant de la chaussure plus large (non pointues). L’idée est d’améliorer dans un premier temps la foulée dans une chaussure moins protégée mais pas parfaite (ce sera dans un second temps). Ainsi ma pronation devrait se corriger naturellement petit à petit sans besoin de renfort au niveau de la semelle.

  • Mes nouvelles chaussures

Suite à l’analyse de course, le kiné m’a envoyé quelques infos supplémentaires et quelques modèles qui pourraient me convenir. Sur le site la clinique du coureur vous pourrez retrouver une liste de chaussures ainsi que leur indice minimaliste. Mes anciennes chaussures étaient à 26%. Je devais prendre des chaussures de transition autour de 70-80%. J’ai choisi les Merrell Bare Access Flex (76%). J’avais au début dans l’idée de prendre un drop de 4mm de transition mais j’ai été bloqué par le manque de disponibilité de ce type de chaussures sur internet. Et particulièrement les modèles femme!! J’ai fait ma commande sur le site comme pieds nus qui les recommandait aussi comme chaussures de transition. Je recommande ce site, si vous passez votre commande avant midi vous les aurez le lendemain!

 

merrell-bare-access-flex-2-e-mesh

Pour que mon pied s’habitue je les ai porté 2 jours toute la journée. Les premiers pas sont assez déroutants, surtout si on a juste avant au pied des chaussures avec une grosse semelle!

  • Plan d’entraînement

Pour m’adapter correctement à ces nouvelles chaussures il faut vraiment y aller en douceur! Et courir très fréquemment :). Mon plan était de 4-5 sorties par semaine en commençant par la sortie suivante : 5′ marche + 3x 1′ course/1′ marche + 5′ marche. Et pour arriver au bout de 2 mois à courir 30′ sans gènes ni douleurs. L’adaptation à son ressenti reste primordial! En effet si vraiment vous vous sentez bien vous pouvez « sautez » une étape. Si en revanche suite à une sortie vous ressentez une douleur ou raideur pendant/après/le lendemain matin alors il faudra revenir à l’entraînement précédent jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ces effets secondaires.

Je vous expliquerai plus en détail dans un prochain article mon passage au minimalisme qui est plutôt laborieux!

Vous aimerez aussi peut être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mentions légales/Legal


Politique de confidentialité/Privacy policy

Politique de cookie/Cookie policy


%d blogueurs aiment cette page :